LA CARRIÈRE DES FRESNAIS A TRELAZÉ

Présentation

Les Fresnais (terrains plantés de frênes) est le nom d’une carrière souterraine d’extraction de schistes ardoisiers situées à Trélazé.

  • En 1553, alors qu’elles sont noyées, les Fresnais servent de comble.
  • En 1803, ce site est vendu et de nouveau exploité. Elle atteindra 113 mètres de profondeur en 1823.
  • En 1838, la carrière des Fresnais possède deux fonds souterrains et deux machines à vapeur. 275 ouvriers d’à-haut, comme on les appelle à l’époque, 230 ouvriers d’à-bas et 30 enfants y travaillent. Ils sont aidés par 40 chevaux.
  • Au milieu du XIXème siècle la carrière des Fresnais produit 11 millions d’ardoises par an.
  • La Société des Ardoisières Angevines ferme le 25 juillet 1936, lors des premiers congés payés, à la suite de la faillite de la principale banque actionnaire. Le site est alors racheté par la Commission des Ardoisières d’Angers mais uniquement pour le déséquiper.
Image

La carrières des Fresnais, aujourd'hui

Depuis son acquisition en septembre 1996, par une poignée de plongeurs passionnés, les aménagements pour l’accueil des plongeurs évoluent régulièrement et sont améliorés. Ainsi aujourd’hui se trouve :

En surface

  • Tout d’abord une flore et une faune spécifique aux ardoisières que l'ACPC49 s'efforce de protéger,
  • La pyramide : Grand espace conçu pour : se changer, briefer et débriefer et se restaurer après la plongée,
  • Un barbecue : il faut amener son charbon de bois pour les grillades,
  • Plusieurs espaces avec table de pique-nique
  • Des pontons d’accès à l’eau

Sous l'eau

  • Une flore et une faune : Plantes aquatiques, mollusques, anguilles, gardons, carpes, perches, écrevisses, brochets, esturgeons, méduses…
  • Profondeur maxi : 28m
  • Différentes plateformes à 1,50m, 5m, 10m, 15m, 20m.
  • Une zone aménagée pour les apnéïstes avec une gueuze et une plateforme à 5m pour le tir sur cible,
  • Des épaves : un chalutier, un petit voilier, un bus, un hors-bord.
Image
Image
Image
Les adhérents du club de l'ACPC49 aiment beaucoup ce côté un peu sauvage dans la ville. Sensibles à l’écologie et au respect des écosystèmes, de plus en plus, ils font leur possible pour avoir une vision globale de la gestion de l’espace vert et aquatique. Nous vous remercions d’avance pour votre participation à la préservation de ce cadre privilégié.

Commentez et partagez cette page