LE BAROTRAUMATISME DES POUMONS

CAUSES

  • Le plongeur respire de l'air à la pression ambiante, délivré par le détendeur. Il y a alors équipression entre la pression extérieure et la pression intérieure des poumons. 
  • Lors de la remontée, si l'expiration est bloquée, la pression intérieure devient supérieure à la pression extérieure (qui diminue au fur et à mesure que l'on remonte). L’air contenu dans nos poumons va se dilater et augmenter de volume.  Or les poumons ne sont pas extensibles à l'infini. Lorsque le volume aura atteint la capacité maximale de nos poumons, ceux-ci vont subir des lésions : rupture des parois alvéolaire.
  • Le blocage de la respiration peut être due à :
    • Un blocage volontaire de la respiration.
    • Un blocage de la glotte.
    • Une malformation occultée à la visite médicale.
    • Une crise d'asthme.
    • Une remontée trop rapide avec expiration insuffisante.
    • Un détendeur bloqué empêchant l'expiration (rare).
    • Valsalva en cours de remontée.
    • Efforts intenses en bloquant la respiration.
    • Apnée pendant ou après la plongée.
    • Apnéiste ayant pris de l'air au fond (à ne jamais faire).
Image

PRÉVENTION

  • Ne pas bloquer sa respiration, expirer en remontant surtout près de la surface. "Il vaut mieux expirer dans l'eau d'ici que dans l'au-delà" !

Commentez et partagez cette page