L'ACOUSTIQUE

Quand le plongeur s’immerge, il est transporté dans un milieu ou ses perceptions auditives sont perturbées. La plongée n’est pas le monde du silence car on entend dans l’eau des sons ou plutôt des bruits tels que le moteur d’un bateau, sa respiration dans le détendeur ou encore le bip de son ordinateur. 

Le son est une vibration.  

Le cerveau est capable d’apprécier les variations de ces trois grandeurs et d’en tirer les informations telles que la :
  ~ Nature de l’émetteur,
  ~ Direction de l’émetteur,
  ~ Variation de la distance entre l’émetteur et l’oreille. 

L’ouïe participe de façon importante à la compréhension de notre environnement dans le milieu aérien. Au cours d’une plongée, les conditions normales de nos perceptions auditives ne sont plus réunies. Il faut réapprendre à écouter des sons que nous n’avons pas en mémoire. Une pratique régulière de la plongée doit permettre au plongeur d’accommoder ces nouvelles sonorités. 

Quel que soit le milieu, la sensation sonore s’affaiblit avec la distance entre la source et l’oreille. Dans l’eau, les sons aigus se propagent moins loin que les sons graves. Ainsi on entendra le bruit d’un cargo (60 à 125Hz) à un ou deux milles nautiques, alors que le bruit caractéristique d’un moteur hors bord (6000 à 18000Hz) ne sera audible que dans un rayon d’une dizaine de mètres.. La propagation du son et sa vitesse dépendra du milieu dans lequel il se propage, plus le milieu est dense, plus le son a une vitesse de propagation rapide. Dans le vide absolu, le son ne se propage pas.

Dans l'eau, un son est mieux perçu que dans l'air mais la direction d'où il vient est plus difficile à déterminer. 

 

Image

APPLICATIONS A LA PLONGEE

  • Possibilité pour les plongeurs de détecter et d'interpréter des bruits :
    • bruit de bateaux,
    • choc sur la bouteille,
    • voix dans l'embout, toux,
    • bruits dus aux animaux...
  • Possibilité pour les plongeurs en immersion de communiquer entre eux.
  • Possibilité de communication entre la surface et les plongeurs.

Propagation du son :
  • Dans l’air : environ 330 m/s 
  • Dans l’eau : environ 1.500 m/s
Perception du son :
  • Par l’oreille
  • Par la boite crânienne
Direction de propagation :
La détection de la direction est aisée dans l'air mais impossible dans l'eau  la réception décalée entre les deux tympans permet de localiser l'origine des sons. Mais dans l'eau la vitesse de propagation est 4,5 fois supérieure. Le cerveau n'est plus en mesure de distinguer de décalage et c'est la donc la raison pour laquelle en plongée il est impossible de déterminer la direction du son.

Commentez et partagez cette page