RAPPEL

Le sinus est une cavité osseuse rigide, recouverte d'une muqueuse fragile. Il communique avec les fosses nasales par un canal très étroit, l'ostium. On distingues les sinus maxillaires, frontaux et sphénoïdaux. Les sinus sont donc des cavités emplies d'air et cet air peut, normalement, circuler vers les fosses nasales.

MÉCANISME

L'accident barotraumatique se produit lorsque l'air ne peur plus circuler librement entre les sinus et la fosse nasale. Il survient à la descente ou à la remontée.

A LA DESCENTE

L'augmentation de la pression ambiante entraîne une dépression à l'intérieur de la cavité sinusale. S'il n'y a pas d'équipression possible, il y aura décollement de la muqueuse (aspirée par le vide), inflammation et hémorragie.

A LA REMONTÉE 

La diminution de la pression ambiante entraîne une augmentation des volumes d'air emprisonnés. Dans le cas des sinus, si l'air ne peut pas s'échapper, il y a écrasement de la muqueuse contre la cavité osseuse et hémorragie.

Le barotraumatisme sinusal se produit le plus souvent à la descente dans la mesure où, anatomiquement, en cas d'obstruction, l'air sort plus facilement du sinus qu'il n'y rentre.

FACTEURS FAVORISANTS

  • congestion nasale due à une rhinite, un rhume, une sinusite
  • polypes ou kystes
  • déviation de la cloison nasale
  • malformation congénitale avec orifices des sinus trop étroits

SYMPTÔMES

  • douleur plus ou moins aigüe selon le dommage subi par la muqueuse sinusale
    • bas du front (sinus frontaux)
    • angle inféro-interne de l’œil (sinus sphénoïdaux)
    • région sous-orbitaire (sinus maxillaires)
  • douleur s'estompant en remontant ou en redescendant, suivant le cas de figure
  • saignements dans le masque

TRAITEMENT

  • Calmants, anti-inflammatoires
  • médecin si grave

PRÉVENTION

  • éviter de plonger en cas de rhume

[Retour vers le menu des barotraumatismes]