Elle est due à une surpression digestive et peut survenir à la remontée.

MÉCANISME

Des phénomènes de fermentation dans le tube digestif produisent des gaz à la pression ambiante. Le plongeur peut souffrir d'aérophagie, une partie de l'air inspiré se dirigeant vers l'estomac.

A la remontée, ces gaz emmagasinés subissent une variation de volume inversement proportionnel à la variation de pression. Ils doivent donc être évacués par les voies naturelles (rôts, pets). Si le surplus de gaz n'est pas évacué, les intestins subissent une distension pouvant aller jusqu'à la déchirure.

FACTEURS FAVORISANTS

Le volume d'air contenu dans les voies digestives peut augmenter si :

  • le plongeur avale de l'air à l'inspiration
  • le plongeur réalise des manœuvres d'équilibrage intempestives (pour passer les oreilles) en avalant de l'air en grande quantité
  • le détendeur est mal réglé et laisse passer de l'eau à chaque inspiration
  • les plongeur prend des aliments et boissons mal adaptés avant la plongée (féculents, sodas...) 

SYMPTÔMES

  • ballonnements
  • douleurs d'intensité variable pouvant être syncopale

TRAITEMENT

  • stopper la remontée et essayer d'évacuer les gaz
  • diriger la victime vers un hôpital si les douleurs sont très vives (urgence si rupture gastrique)

PRÉVENTION

  • Évacuer les gaz et éructer
  • Eviter les féculents et les boissons gazeuses avant la plongée (sodas, bière...)

 

[Retour vers le menu des barotraumatismes]