Formation théorique

Le parachute de palier
Image

Qu'est-ce qu'un parachute ?

Un parachute de palier est un équipement de plongée sous-marine qui s'utilise lors d'un palier de décompression ou d'un palier de principe. La personne qui assure la sécurité de surface, sait alors que vous entamez la fin de la remontée avec les paliers. Vous êtes « visible » en surface pour les autres (bateau, planche, jet ski, etc…). C’est un élément de sécurité pour toute sortie en pleine eau. Le parachute aide aussi à se maintenir à une profondeur constante en pleine eau pour faciliter le palier.

Le parachute de palier n’est pas fait pour remonter des objets du fond. Sa résistance et son faible volume ne lui permettent pas d’effectuer cette tâche. Il existe des parachutes de relevage prévus pour cet usage spécifique.

En plongée dérivante, ou lorsque la houle est importante, un parachute de palier permet d'indiquer au navire où sont les plongeurs. Deux parachutes de palier peuvent être déployés côte à côte pour signaler que la palanquée à un problème.

UTILISATION

Avant la plongée :

  • Le parachute doit être relié par un bout (corde) à un lest (plomb) avec un beau et bon nœud de chaise…… Longueur et poids conseillés : de 6 à 7m de bout d'un diamètre de 3 à 5 mm, lest de 200 g à 1 kg. Utilisez plus de longueur de bout si vous prévoyez des paliers profonds.
  • Le bout doit être plié ou lové de manière à se libérer automatiquement sans faire de nœud lors du déploiement (nœud de chaînette, zigzag, enroulé autour du plomb, dévidoir...)

Pendant la plongée :

  • Le parachute doit être soit fixé au matériel de plongée, soit rangé dans une enveloppe ou dans une poche, de manière à ce que le plongeur ne le perde pas en cours de plongée ou qu'il ne se déroule pas involontairement.

Lors du palier :

  • écartez vous légèrement de vos coéquipiers (risque d'accrochage)
  • placez-vous dos au courant
  • détachez et tenez le parachute à distance de votre propre matériel
  • laissez filer le plomb et le bout vers le bas (regardez qu’il n’y ait pas une autre palanquée ou une belle table de corail en dessous avant de le faire)
  • dès que le bout est tendu, gardez-le en main et tenez l’enveloppe du parachute avec 2 doigts
  • surveillez toujours votre profondeur pendant cette opération
  • placez le parachute verticalement afin que l’air pénètre. Si l’enveloppe est collée, vous pouvez mettre un tout petit peu d’air pour le positionner verticalement (juste une bulle pour ne pas qu’il vous entraîne)
  • un dernier coup d’œil en surface, histoire de ne pas envoyer le parachute sur une palanquée au-dessus de vous, et gonflez ensuite l'enveloppe en utilisant l'embout de votre deuxième détendeur. Pendant cette phase, faites-vous « lourd » en expirant et surveillez votre profondeur
  • laissez monter le parachute (Mariotte va vous filer un coup de main) tout en laissant filer le bout dans la main
  • veillez bien sûr à ce que personne ne soit accroché et entraîné vers la surface
  • dès que la bouée est déployée en surface, tenez le bout d'une seule main et exercez une légère tension afin de tendre le parachute en surface. Si besoin, videz un peu d’air de votre stab
  • détail important : pendant toutes ces opérations, vous devez rester vigilant sur le reste de la palanquée (en cas de nécessité, laissez tomber l’opération parachute et répondez au besoin immédiat)
  • équipiers de palanquées, favorisez cette surveillance en vous mettant dans le champ de vision de celui qui « œuvre » le lâcher de parachute
  • tenez-vous à la profondeur voulue du palier afin de servir de référence à la palanquée
  • ne faites pas de tour mort du bout autour de la main
  • ne fixez pas votre parachute à votre matériel individuel (stab par exemple.), il doit rester parfaitement indépendant pendant la durée de l'utilisation
  • à l'expiration du temps de palier, lovez le bout tout en maintenant l'enveloppe déployée en surface
  • remontez « main sur main » (30 secondes entre chaque palier ou du palier à la surface) et conservez le parachute gonflé afin de signaler la présence de la palanquée pendant le temps d'attente ou pendant le trajet du retour en surface
  • si vous devez rentrer en capelé au bateau, la palanquée complète doit rester groupée auprès du parachute pour être visible (on part et on revient ensemble)
  • en plongée de nuit, un phare allumé constitue un excellent repère en surface
  • repliez sommairement l'enveloppe et le bout avant de sortir de l'eau
  • évitez surtout que le bout ne s'enroule autour de l'hélice, et ne se coince dans l'échelle ou dans tout autre matériel (confiez le à quelqu’un déjà à bord)
  • une fois sur le bateau, reconditionnez tout de suite votre parachute pour la plongée suivante.

Petites précisions :

  • un marquage de couleur distinct sur le bout à 3m et 6m peut s’avérer utile en cas de panne d’ordinateur ou du profondimètre
  • vous pouvez inscrire en grosses lettres majuscules verticales votre prénom sur le haut du parachute, cela donnera une identification de la palanquée au directeur de plongée

 

Vidéo réalisée par l'UCPA : cliquez ici pour lancer la vidéo

Image

Commentez et partagez cette page